Blog WellTax

En 2017, record de recouvrement de l'évasion fiscale, plus de 20 milliards d'euros

1er février 2018

Nouveau record en 2017 pour la lutte contre l'évasion fiscale. L'activité de recouvrement mise en œuvre par l'administration financière a permis de faire rentrer 20,1 milliards d'euros dans les caisses de l'État, avec une augmentation de 5,8% par rapport à 2016. Le bilan final a été dressé par le directeur général de l'Agence des recettes Ernesto Maria Ruffini, lors de la présentation des résultats annuels. "Les chiffres nous montrent qu'il n'est pas vrai qu'un système fiscal plus proche des contribuables est un système fiscal plus faible face aux fraudeurs", a commenté le Premier ministre Paolo Gentiloni.

Prochaine étape, s'engager à réduire encore les impôts en commençant par ceux sur le travail ("tout ce qui est possible a été fait, on peut dire qu'on aurait pu faire plus mais les conditions du cycle économique nous demandent de faire plus, surtout pour les jeunes, les femmes, le Sud, où le travail et les investissements sont plus difficiles"). "Nous n'avons pas honte de ces résultats" des recettes, a ajouté le premier ministre, "lorsque le gouvernement présente des tableaux montrant que la collecte des impôts et le produit de la lutte contre l'évasion fiscale produisent des augmentations de recettes, il n'hésite pas à montrer les résultats. Car c'est de l'accroissement de la responsabilité et de la simplicité fiscales que peuvent venir les réductions d'impôts que nous savons nécessaires au développement de notre économie."

Le Premier ministre : des niveaux record pour l'industrie manufacturière
Plus généralement, le chef du gouvernement ne manque pas de souligner la phase positive dans laquelle se trouve le pays. "Il y a une situation favorable dans le cycle économique qui n'a jamais été aussi partagée dans toutes les zones économiques du monde. L'Italie en fait partie. Nous devons être satisfaits, même les données très récentes de ce matin nous disent que pour l'activité manufacturière nous sommes à des niveaux records depuis sept ans, avec un indice qui a dépassé la France et se rapproche de l'Allemagne. En effet, toutes les commandes sont passées à un rythme très rapide". La demande du Premier ministre est d'aller dans la direction déjà tracée. "Notre responsabilité est de veiller à ce que cette situation économique ne soit pas dilapidée au niveau mondial ou national : il y a beaucoup d'exercices apparemment en cours pour dilapider cette situation favorable au niveau national". Il faut donc poursuivre "les réformes et le travail que les gouvernements de cette législature ont entrepris : les électeurs décideront des formes et des moyens. Mais nous ne devons pas perdre nos repères.

Les recettes de la prime à la casse s'élèvent à 6,5 milliards d'euros
Pour en revenir au "budget" des recettes, la définition facilitée des factures fiscales (dite "scrapping") a garanti une recette de 6 000 000 en 2017. Les recettes de l'Agence des impôts se sont élevées à 5 milliards d'euros, ce qui a porté le chiffre annuel de l'Agence des impôts à 12,7 milliards d'euros. Il y a 1,5 million de contribuables qui ont demandé la mise au rebut, tandis que 6,3 millions de factures et d'avis ont fait l'objet d'un paiement échelonné. Sur les plus de 6,5 milliards d'encaissements, 4 milliards ont été perçus pour le compte de l'Agence des recettes, tandis que les encaissements de l'INPS et de l'Inail se sont élevés à environ 1,5 milliard. Le montant perçu pour le compte des municipalités s'élève à 0,5 milliard. Pour les autres organismes publics (ministères, préfectures, autres agences), le solde s'élève à 0,1 milliard, tandis que pour les régions, les caisses de sécurité sociale et les chambres de commerce, il est d'environ 0,3 milliard. En ce qui concerne les plans de paiement, 25% des contribuables ont préféré le versement unique, tandis que 71% paient en 5 versements. Les 4% restants ont choisi l'une des autres options (2, 3 ou 4 versements). 66% des demandes d'adhésion ont été soumises en ligne (site web, courriel ou courriel certifié), 32% se sont rendues aux guichets et 2% ont fait appel par courrier recommandé ou ordinaire.

Pour Padoan, la plus grande criticité est l'évasion de la TVA.
Le domaine "le plus critique" dans la lutte contre l'évasion est la TVA, "un processus qui prend du temps mais où nous faisons des pas successifs année après année", du paiement fractionné à la facturation électronique. Toutefois, le ministre de l'économie Pier Carlo Padoan qualifie le tableau dressé par Ernesto Maria Ruffini d'"encourageant". "Le recouvrement augmente. Il ne s'agit pas d'un phénomène ponctuel, mais structurel, ce qui nous permet d'envisager l'avenir avec plus de confiance. C'est là que se trouveront les ressources pour poursuivre la stratégie de réforme".

Ruffini : faire la paix avec ceux qui se sentent "opprimés"
"Nous devons faire la paix avec la majorité des citoyens qui perçoivent le système comme trop oppressif", c'est l'espoir exprimé par le directeur général de l'Agence du revenu, qui souligne les objectifs atteints grâce aux stratégies de conformité. Une voie qui, selon lui, doit encore être poursuivie dans un dialogue continu entre l'administration et les contribuables.

L'année dernière, 2,4 millions de déclarations pré-compilées, +71%
En 2017, 2,4 millions de déclarations pré-compilées ont été envoyées en ligne par les citoyens, avec une augmentation de 1,5 million d'euros.

Articles connexes

09 mai, 2024

Service de secrétariat d'entreprise : Personne ayant un contrôle important (Person with Significant Control, PSC) en résumé

12 février 2024

Envisager l'achat d'un bien immobilier par l'intermédiaire d'une société à responsabilité limitée au Royaume-Uni : Un guide complet

Rechercher quelque chose