Blog WellTax

Les négociations du Brexit à la lumière du covid-19

19 juin 2020

Le Parlement britannique a accepté d'introduire des contrôles étendus sur les marchandises européennes à partir de janvier 2021, après la décision ferme des ministres de ne pas reporter le Brexit après le 31...st Décembre 2020.

Dans le même temps, le covid-19 a suscité une nouvelle réflexion. Les entreprises sont désormais autorisées à reporter les droits de douane, les déclarations douanières et certains contrôles jusqu'en juillet. Cependant, suite à la décision du Parlement britannique, l'UE a déclaré que les contrôles aux frontières sur les exportations britanniques auront lieu à partir de janvier 2021.

Cette décision a incité les membres de l'opposition à affirmer qu'elle pourrait affaiblir encore plus l'économie britannique en cas de pandémie. En réponse, le ministre du Cabinet Office a déclaré que, bien que la période de prolongation du Brexit soit terminée, il y aura bientôt des mises à jour sur la manière dont les contrôles des importations seront effectués, non seulement pour éviter un manque de nourriture fraîche, mais aussi pour s'assurer que le bon montant des taxes sera collecté.

Selon le "plan révisé", le contrôle des importations britanniques se fera en trois étapes, qu'un accord de Brexit soit conclu ou non :

- Marchandises standard : elles seront contrôlées sur la base des réglementations douanières standard (c'est-à-dire les vêtements et les produits électroniques), mais les substances telles que l'alcool seront contrôlées de manière intensive à partir du début de l'année 2021. Les entreprises britanniques disposeront encore de six mois pour soumettre leurs documents douaniers et payer les droits de douane, comme convenu précédemment.

- Marchandises d'origine animale : les entreprises devront fournir à l'avance aux autorités douanières les documents sanitaires appropriés à partir du 1er janvier.st avril 2021.

- Les contrôles sur le bétail, les produits sanitaires et les plantes seront renforcés aux principaux points d'entrée, tels que Douvres, à partir du 1er janvier.st juillet 2021. D'ici là, toutes les entreprises importatrices devront présenter des déclarations de douane et de "sûreté et sécurité" et s'acquitter de leurs obligations en matière d'importation.

De nouvelles installations frontalières seront disponibles à ces points d'entrée clés afin de garantir que les contrôles sont effectués de manière appropriée.

Ces nouvelles mises en œuvre garantiront aux entreprises concernées par le covid-19 un délai supplémentaire pour s'adapter aux nouvelles règles. Cependant, ce qui sera décidé pour les exportations britanniques doit encore être prononcé par Bruxelles. À cet effet, Boris Johnson participera à une réunion avec les présidents de la CE, du Conseil et du Parlement pour discuter des négociations du Brexit le 22 juin.nd.

 

 

Crédit photo : Frederick Tubiermont

Articles connexes

01 décembre, 2023

Déclarations d'automne 2023 du Royaume-Uni : qu'est-ce que cela signifie pour les particuliers ?

08 décembre, 2022

Truss vs Sunak : un aperçu des politiques fiscales proposées par les deux candidats

Rechercher quelque chose